blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

Maxiblog

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

Voyage a deux en Amérique du sud au premier trimestre 2006: Argentine, Chili, Brésil.

Voyage a deux en Amérique du sud au premier trimestre 2006: Argentine, Chili, Brésil.

Blog dans la catégorie :
Voyages

 

Annonce vocale

 

Blogs favoris

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

N°1:Le départ vers l'Argentine

Ecouter  

Notre périple la cathédrale l'obélisque Les toits de Bs As La foule de Florida

Notre périple
Notre périple 

Nous sommes donc partis le4 janvier au matin comme prévu.Tout s est bien passe
jusqu a Roissy. Là ça se gâte un peu quand on ne nous trouve pas de place
cote a cote pour Bs As.Il faut quitter le stand d air France pour aller chez
Allitalia expliquer notre cas (on ne va pas tout de meme faire  16 h d avion
separes) ben non!,Alors on nous trouve quand même deux places a coté mais separées par
le couloir: no problem, on pourra se lever...On arrive a Rome et là commence
la"comidita" eh,ma!, ce ne pas possibile d être ensemble"...on est séparé de 20
rangs...Protestation des ariegeois vadrouilleurs...rien...élévation du ton
protestatoire et oh! miracle: un mec sorti d' on ne sait ou arrive, parlant un francais impec.
"venez on va a l 'avion, je fais changer qq , ne vous tracassez
pas..."Effectivement nous embarquons cote a cote( juste avec une "mamma" entre
lehublot et le couloir...) bon on est là ...,on est  ensemble,... super!
Dans le parcours Paris Rome,petit incident: l 'hotesse de l' air fait tomber une
valise sur le nez d une italienne :résultat fou rire de notre part,et tomate
bien mure pour l italienne qui tient son pif a deux mains/Je sais...c'est pas bien de rire des (petits) malheurs des autres, mais là on doit vider le stress accumulé...En plus l'hotesse nous dit en passant :"Ils en font toujours trop ces Italiens!" , elle est gonflée celle là!...
Donc voyage un peu fatigant| la mamma de 230 kgs prenant beucoup de place| mais
nous arrivons pile a l heure a Bs As cad 8 h du mat heure locale, midi pour
vous.
On est jeudi 5, il fait beau,la temperature est de 26 degres| dans le cours de
la journee elle ne tardera pas a grimper a 30 puis 32 .Mr.R.nous attend a l
aeroport, j avais parie sur un blond grand avec une barbe,eh ben non,c un
gros avec des lunettes sans barbe et de type tres hispanique.En fait il nous dit
s appeler R. , et nous découvrons un personnage trés "coluchien",bon
vivant,epicurien,aimant bien la "bonne bouffe". Il nous amène a notre hotel :le
Marbella ,1261 avenue de Mai, en fait plein centre de Bs As. L hôtel est
vieillot mais les gérants sont gentils et la chambre propre, bien q un peu
destroy...Mais ici, on ne tardera pas a comprendre avec les visites qui vont
suivre et les explications de R. que c est l 'argentine qui est comme ca...Bs
As est une vieille dame qui a eu son heure de gloire dans les annees 1920 et
qui s est endormie sur son modernisme de l 'epoque. Ceci ne manque pas de charme
, et tout de suite apres une douche réparatrice nous attaquons:
change de qqs euros,dans un bueau de change (Puente à Sarmiento au 444...)1 euro pour 3 pesos 60(en fait le plus pratique tu multiplie le prix en pesos par deux et tuas le prix en  francs!...exemple tu veux acheter un truc qui vaut dix pesos; eh bien ça fait 20 francs...)

On se rend compte immédiatement que tout est quatre fois moins cher qu'en Europe en moyenne, avec des produits dont l'argentine est spécialiste comme la viande qui peuvent étre jusqu'a 8 fois moins cher.

Mr.R. nous amène manger" chez jesus,"Du côté de SanTelmo, viande grillee excellente!,ensuite il nous amene chezlui , il a un petit appartement ,puis retour a l 'hotel et couchés a
18h, je me reveillerai le lendemain vendredi a 8 h ouf!c 'était epuisant, mais
nous voila d 'attaque car aujour d hui Mr.R. nous amène faire la visite du
micro centre: 5 km de coté quand même... D' abord  nous croisons l 'avenue du 9 juillet , la
plus grande du monde...nous sommes a pied bien sur, nous passons devant les
statues en bronze de la sagesse et du savoir qui se font face tout pres de l'
obelisque qui nous apparait soudain fièrement dressé .La visite aujourd hui se
limitera a celle du centre historique: nous traversons le cafe Tortoni avec ses
vitraux et ses boiseries qui datent du siecle précédent,trés beau. Ensuite on
visite la banque of Boston, véritable monument, énorme, d 'ailleurs classé
monument historique...Puis on pénêtre dans la foule de la calle Florida, rue
pietonne , pour ressortir plus loin vers le Cabildo |palais du gouvernement|
Place de Mayo. Explication sur les folles de mai( ces femmes avec un foulard qui est devenu leur emblème, elles tournaient sur la Place de Mai devant le palais du Gouvernement car on leur avait interdit l'attroupement, alors elles tournaient en rond sur la place...Elles désiraient savoir ce qu'étaient devenus leurs maris ou leurs enfants opposants a la dictature, et qui avaient été enlevés, sans qu'elles ne les revoient...),

Puis visite de la librairie laplus ancienne du pays :librairie del colegio (de 1787) ,visite de l' eglise San
ignacio.
La suite des ariegeois en deplacement a plus tard, car il fait trés chaud et ce
cyber cafe n 'a pas la clim. Tout va bien pour l' instant.

 

Visite du micro centre de Buenos Aires .Samedi 7 janvier

Aguas Argentinas Palais Barolo un café sur Florida qui vient d'ouvrir Magasin Pacifico l'arbre de la place San Martin

Aguas Argentinas
Aguas Argentinas 
Donc nous poursuivons avec notre guide Mr.R , C est un passionne d architecture du debut du siecle ou fin de l autre, donc on monte dans les immeubles, on penetre dans des cours privees ,
tout ca d une facon la plus part du temps illegale,car on ne demande que si
reellement on rencontre un garde,qui generalement refuse l acces...ce qui nous
amene a un moment sur les toits d un immeuble gigantesque plein centre et qui
nous permet de tirer des photos qu aucun touriste ordinaire  ne ferait
sinon.Enfin, apres avoir fait les etudiants espiegles, nous rentrons dans le
rang et allons visiter la cathedrale qui se trouve sur la place de mai. De loin
elle parait ecrasee et son fronton a colonades genre Parthenon, laisse penser a
un batiment plutot bas. En fait il n en est rien, elle est meme plutot grande
et haute, mais ici les immeubles alentours sont tellement hauts que c est une
fausse impression  que nous avions eu au depart.
Nous continuons par la galeria Guebes qui vient d etre classee et dont la
magnifique coupole et le bel ascenceur nous laissent un moment rever.
Puis nous continuons par le grand magasin Falabella qui vient tout juste d
ouvrir et qui a une architecture ultra moderne faisant penser par sa verriere a
la pyramide du louvre.Nous prenons un cafe a l interieur(cher) :Nous visitons
maintenant la librairie Atheneo avec de belles boiseries .
Nous allons maintenant aux galerias Pacifico centro  cultural Borges qui sont
absolument magnifiques, avec 4 entrees absolument symetriques donnant sur 4
rues differentes,tout ceci sur 4 etages: Nous assistons a une exposition de
vieilles photos de BsAs tres interessantes.
Le monastere Santa Catalina rue Cordoba  et San Martin est aussi interessant,
ils y ont fait un restaurant a l interieur qui ne manque pas de charme( c dans
l ancien refectoire): Puis nous passons devant le Musee de Armas que nous ne
visitons pas car nous preferons nous rafraichir en traversant le tres ombrage
parc San Martin.
Nous continuons dans le parc qui est tres grand et dans la direction des gares
de Retiro nous visitons la Tour de los Ingleses ( cette tour offerte par les
Anglais qui faisaient les yeux doux a l argentine il fut un temps)ne fait pas
oublier a ces derniers le Mausolee aux Morts des Malouines constamment garde
par deux soldats en armes, et qui se trouve juste en face dans le Parc...La vue
du haut de cette Tour est vraiment impressinante car on peut voir a travers l
estuaire de la Plata au loin la ville de Colonia  en Uruguay a 50 km, belle vue
sur le Sheraton et sa piscine et en fait sur le mico centre que nous venons de
parcourir a pied.
Descendus de la Tour, on entre dans la gare de Retiro d ou partent tous les
trains de banlieueet qui a garde toute son infrastructure anglaise: billeterie
avec les petits guichets avec les grilles en fer forge, et toute les charpentes
faites a Liverpool.Nous prenons un jus d orange bien merite au magnifique buffet
de la gare et nous prenons le metro pour rentrer a l hotel.
Le soir rendez vous etait pris pour manger dans un restaurant typiquement
argentin, ou vont les vedettes du foot ball et les autres...Le restaurant de
Los Amigos rue Gurratchai a Palermo Via Muro. Il fait 33 degres, et nous
mangeons dehors pour ne pas etre incommodes par la clim. Il est 20h30 et petit
a petit le resto se rempli, a 11h du soir il y a la queue devant la porte du
resto...Les argentins se couchent tard et ici c est un peu beaucoup comme en
espagne...Nous avons mange ben ce qu on nous a porte: pour nous faire patienter
du fromage en peu grille avec olives et poivrons, et une bouteille de vin rouge(
tjrs tres chaud) mais que l on consomme avec des glacons, ici c comme
ca...Arrive ensuite la commande: Le Provoleta qui est une sorte  de crepe
epaisse au fromage chaud et fondu , le tout presente sous forme de beignet
plat.Ensuite bife de chorizo, en fait de la viande de boeuf , et bife de chorizo
mariposa( ouvert en deux) Crepes de poulet aux champignons pour agnes, le tout
pour 70 pesos(140 fr)
On va se coucher on est creves. Demain sera un autre jour: aplus.

 

Un dimanche a Buenos Aires(8 janvier 2006)

Corrientes Publicité pour l'ouverture d'un commerce Coupole de Guemes

Corrientes
Corrientes 
Les Portenos ont deserte BA pour aller prendre le frais a Mar del Plata.
On va chez Mr.R. puis on mange ensemble a l Hypopotamoa San Telmo: C est
le tres vieux quartier de BALe resto est typique du coin: vieux miroirs,
vieilles affiches, ventilateurs Elite, crochets au plafond, jambons
suspendus a la mode espagnole, mais recouverts de toile...Aperitivo Campari
en deco et une affiche du Festival de Cannes sur le film Bugsy Malone, ainsi
qu une autre La Maestra enamorada( la professeur amoureuse).: tout un
programme... On est en plein dans le vieux BA, on sent l emmigrant
ici...Mais on se reserve une visite du quartier plus approfondie pour demain
et on file dans un autre quartier plus anime:Abasto.
Nous visitons un enorme grand Magasin qui s apelle COTO,juste pour se rendre
compte des produits consommes, en fait beaucoup de marques comme Danone
fabriquent en Argentine des produits pour les argentins qu on ne trouve pas
en France et surtout a des prix defiant toute concurrence... puis nous
visitons un centre commercial juste en face . Ce centre est en fait les
anciennes halles qui ont ete transformees...Alors la tenez vous bien, dans
des volumes enormes se trouvent 12 salles de cinema, des cafes, et des
etages entiers pour des jeux pour les enfants et pour les adultes, tout ca
dans un brouhaha , 10.000 que dis je 20.000 personnes doivent etre la: ici
une grande barque oscille d avant en arriere en montant jusqu au plafond
emportant ses passagers dans un haut le coeur rigolard, la bas,  un manege
tournant deplace l air environnant et fait une sorte de mouvement oscillant
en meme temps...les petits guides par leurs parents pechent a la ligne des
grenouilles en plastique qui ouvrent leur gueules en faisant "croi croi", la
gueule s ouvre puis se referme aussitot emprisonnant(ou pas) le chiffon
pendu au bout de la ligne...La tete me tourne, Je vais au cafe des cinemas
prendre une glace en regardant l affiche animee du"Monde de Narnia" sur un
ecran geant. On rentre a l Hotel.

 

Lundi 9 janvier: La Cucaracha!

 

 

Journee avec Mr.R.. Rendez vous etait pris a 9h30, mais il arrive a 10h passe
avec une forte fuite d essence a sa voiture.On n est pas trés rassuré
, mais on monte tout de même et on va chez son garagiste a Palermo viejo(
a propos ici c est assez dificile de comprendre l'espagnol, car en fait ils
prononcent les Y "geu" et les ll "cheu" également: ceci dit phonetiquement,
alors llamar devient: chamar et Viejo devient viegeo , avec en plus un flot de
paroles au débit assez conséquent, faut suivre...)
Bref ,son garagiste lui dit qu' il vaut mieux aller a un garagiste qui fait la
"carburation", ce qu il fait , c est dans deux rues a côté, ici les professions
sont par quartier, là c' est le quartier des mécaniciens et autres
carrossiers... bref nous voici devant le garage" carburation El Chulo" Ensuite nous
partons a pied parcourir l 'avenue Corrientes qui est la " rue des Arts", c est
la rue intellectuelle, avec des cinema, des Theatres, On passe devant le
restaurant " el gato negro" et on entre dans l 'enceinte du Plaza ou se trouvent
une dizaine de cinemas et de theatres, je remarque quelques titres:
"Castings-Agua ceuta- SEGUNDO DE ORO-`PASIONAMENTE-ELLA EN MI CABESA-" etc. Nous
montons a la terrasse Pablo Picasso , trés ombragée avec des tonelles
naturelles, puis nous débouchons sur un autre point de Corrientes en face du
restaurant Pipo et Chiquelin. Là nous remarquons un centre culturel, mais il
est fermé et pendant que l' on parlemente pour savoir quand est ce qu'il ouvre,
Agnes pousse un grand cri( il est vrai que nous l 'avions laissé sans
surveillance cette petite...) et lorsque je me tourne vers elle je la vois en
train de gesticuler, tandis qu' une cucaracha grosse comme un autobus s 'enfuit
sous les marches de l' entree...( une Cucaracha c' est une sorte de grosse blatte
, ou un cafard) Cette bestiole tentait vainement de se faire d 'Agnes une copine
en grimpant le long de sa jambe, hélas...
Nous croisons une belle salle de gym" Le sport Club" surDiagonal norte au niveau
du 647 en face de Banco Comafi, il y a aussi je note une agence de voyages qui
organise des sejours sur Salta et Iguazu a de bons prix il semble... Il faut s
en souvenir...Prix des deux semaines a la salle de gym:90 pesos( on en avait vu
une autre plus basique a Ayacucho a 40 pesos le mois)mais la il ya tout, y
compris la piscine...
On retombe sur calle (cageu, avec l accent...)Florida, et nous reconnaissons l
immeuble ou nous sommes grimpes l 'autre jour sur le toit... tres haut, je
prends une photo.Je suis en face  del Banco del Laboro, et je me dirige vers
les bureaux d Aerolineas Argentinas( que l 'on ne prendra pas pour l' instant,
car toutes les destinations vers les villes Touristiques sont complètes et il
ne reste que des premieres classes hors budget...)On arrive a l' eglise San
Ignacio a côte d un couvent qui  sapelle Manzana de las luces, On est dans la
calle Peru, une visite se faisant a 15 h( là il est 13h) on decide de manger
dans un troquet en attendant ç a s 'apelle le Capri je prends un Peseto al
horno( viande cuite au four) suivi d une "botcha" : c est une glace, en espagne
c est "bolas" ici Botchas::: La pêche ne se dit pas Melocoton, mais durazno, et
la fraise fresa mais Frutilla, l' abricot c est Damasque et non albaricoque, et
la chantilly se dit crema et non nata...Dur dur,Mr. R. me dit qu il existe un
dictionnaire espagnol- argentin...Mais quand on leur parle en espagnol, ils
comprennent, c est plutôt nous qui ne les comprenons pàs facilement...
Il fait tellement chaud: 36 degres que l 'on s' est tapé deux litres de biere au
repas, il nous tarde d 'aller visiter les souterrains du couvent. En fait se
sont des souterrains dont les portenos avaient perdu le souvenir car peu de
personnes savaient leur existence, et maintenant que BA pense a sauvegarder son
passe, et non a immiter Londres et Paris comme dans les annes 1900, ils
redecouvrent ce patrimoine: Ces souterrains servaient a la defense de la cite,
il y a plusieurs km qui ont ete decouverts, mais ce qu'il y a de decevant c 'est
qu il n y a presque rien en acces au public ,car non encore ammenage: Le batiment
a cote que nous avons visite apres ( j' ai failli m y endormir: la bière du repas!...) était la premiere
assemblée nationale avec la chambre des deputes en hemicycle:. Toutes les
explications sont donnees par une guide en argentin, bien sûr, mais nous
commençons a suivre , malgré la chaleur...
On poursuivra la visite, mais pour l 'instant j 'envoie celuici

 

Le cimetière de Recoleta et départ pour Bariloche.

Ecouter  

La rose mosqueta Tombe d'Evita Les petits cercueils Périple Argentine

La rose mosqueta
La rose mosqueta 

 


Le bus passe devant la casa rosada, puis remonte l avenue Diagonal arrive a
Corrientes et puis on continue a pied, on passe devant l ambassade de France,
et on arrive au cimetiere de la Recoletta: ferme: Retour avec un taxi , on s
arrete a Ayacucho pour acheter fruits et yaourts, car diète!...On rentre a l
hotel: claquès
Mardi 10 janvier:
Le taxi que l on prend devant notre hotel nous amène a Recoletta en 10 minutes,
nous allons voir la tombe d Eva Peron: evita comme disent affectueusement les
Portenos... En fait son nom de famille est Duarte.
Magnifiques tombeaux de marbre noir, mais beaucoup de petits cerceuils a l
interieur, la mortalite infantile devait etre tres importante.
Nous revenons a pied a Ayacucho, et on mange une salade a Pizza Bum et un poulet
grille:tjrs soft  les ariègeois...Puis on file chez Mr. R , puis retour à l'hotel.

Mercredi 11 janvier:
Mr.R. nous prend a l hotel a midi et nous amene a Retiro(la gare des Bus)
On prend le Bus Cama pour Bariloche a 14h, il pleut depuis hier soir, mais R.
nous dit qu il n avait pas plu depuis 1 mois et demi. Apres avoir pris conge,
nous nous installons et decouvrons, nous sommes a l etage du bus, il y a a
peine 10 places en bas, un peu plus en haut  a peu pres le double. Les sieges
s inclinent  jusqu a  l horizontale(d ou le nom de bus cama) mais c est loin d
etre aussi confortable qu un lit...
Une jeune femme et son bebe sont juste a cote de nous, le bebe sera tres sage,
il est tres gracieux et sourit a maman Agnes pendant que la mere va aux
toilettes.
Une heure apres avoir quitte BA, on est encore dans la banlieue(il y a 13
millions d habitants dans le grand BA)Le paysage commence a se révéler, en fait
la route est droite, de chaque cote qqs maisons eloignees les unes des autres,
puis des estancias(fermes). Il ya des cultures a perte de vue: du Ble , du Mais
et du soja.
Beaucoup d etangs, des bosquets, des troupeaux de vaches. On remarque que la
plus part des vaches sont jeunes, ca doit expliquer la viande tendre...
Puis les maisons se font de plus en plus rare.
Il fait nuit, on nous a servi vers 16h un sandwhich  pain de mie ,jambon,
fromage avec une boisson sucree: pas Top les argentins pour ce qui est de la
sante...Là ,on nous sert un repas a 21h, avec plat chaud:. Les plateaux
ditribuès ont une forme bizarre.: deux alveoles sont dessinees sous le plateau
,dont nous ne tarderons pas a comprendre qu elles sont faites pour y caller ses
cuisses.Le plateau bien assujetti, on mange un repas tres moyen avec une viande
bouillie, du vin rouge est servi et on termine au champagne
argentin:dégueulasse.
La clim est trop forte et j ai froid, je passe une nuit mi éveille mi endormi,
je pense que c est là qu on a attrapé mal a la gorge avec agnessou.
JEUDI 12 JANVIER:
oN SE REVEILLE A 7H , LE PAYSAGE A CHANGE. iL FAIT TRES BEAU, C EST LA pAMPA
DESERTIQUE, PAS UN ARBRE, PAS de maison:rien.
Des herbes en boule moutonnent de ci de la par touffes, des chardons violets se
dressent, c est toute la couleur que l on voit... En fait le terrain est tres
pauvre, siliceux, sec, caillouteux, mais toujours plat.
Vers 8h changement de paysage: des pins apparaissent, nous longeons un lac et
les Andes enneigees apparaissent au loin. Nous commencons une lente et
laborieuse montee.
Le paysage change encore, c' est un peu plus vert, des peupliers longent la
riviere que nous cotoyons. Les premiers replis de montagne laissent entrevoir
des cheminees de fees, et les sections de la route dans ces replis montagneux
montrent des cailloux ronds de riviere qui composent avec du sable l' essentiel
de la terre alentour, temoin d une érosion glaciaire. On arrive enfin sur un
plateau ou en premier plan se trouve un immense lac:San Carlos de Bariloche
derriere et en toile de fond les Andes enneigees.Il fait froid, le vent
souffle, et pourtant nous ne sommes quà 700m
Il est 10h le bus arrive avec une heure de retard sur l horaire prevu, on aura
en tout eu 20 h de voyage sans aucun arrêt.
Nous prenons un taxi qui nous amène a notre hotel le Carlos 5.
La chambre n etant pas prete nous allons a l agence OTP ou nous rencontrons
Gaston qui nous Briffe sur les excursions a faire dans le coin.A pied pas
possible, pas de trekking, les santiers sont trop mauvais, car apparemment il a
plu beaucoup ici aussi.On prend donc pour vendredi le tour "circuito chico" et
pour Samedi San Martin de los Andes: mega circuit de 400km...
On va mettre les photos sur CDet puis on decouvre que la ville est pleine de
fabriques de chocolat, c est la specialite, ici, car Bariloche est la petite
suisse, le Megeve andin..Chocolat aux amandes, a la menthe, aux framboises, il
y en a des profusions, mais ca n'est quand  même pas la qualité Suisse ou
Belge...
On rentre a l hotel, la chambre est agréable, grand lit, chauffée heureusement
car il fait trés froid dehors, il ne doit pas faire plus de 10 degres tout le
monde a KWay et Polaires.

Nous allons manger a 20h au resto Famille Weiss ou nous prenons un civet de cerf
et du sanglier a l' etouffee, a la framboise. Delicieux..surtout apres l' episode
culinaire du bus...Tout ça avec l 'accompagnement d un accordéon. Bonne
soiree.Dodo.
Vendredi 13 janvier:
Sortie Circuito Chico: On part en mini bus a 8h30, nous sommes une dizaine.On
roule sur le bord du lac qui fait 95 km et nous faisons de frequents arrets: en
premier la distillerie de la Rose Mosqueta(rose a 5 petales) ou l 'on boit un thé
a la rose precisement...Cette rose a toutes les vertus, en particulier pour la
peau, contre les rides, enfin que sais-je?Elle est déclinee en huile
essentielle, pommade, tisane etc..passons.
On arrive a une trés jolie chapelle en bois, elle domine le lac face a un Golf
.Le paysage est magnifique, nous montons pour arriver au depart du télésiege
vers le Cerro Campanario(cerro cest un sommet): Ensuite nous traversons le Parc
LLAO-LLAO/(prononcer djao-djao). Nous rencontrons lors d un autre arret un arbre
insolite: mi pin mi cactus: le Pehuen. Puis d autres especes: le Mitchai, le
niro, le cypres, l' espina negra, le Huautro, le Palopiche. Puis on va a une
station de ski: Cerro Catedral.
Retour a 16h, on a marche un peu en montant pòur se degourdir les jambes, mais
la journee est tres belle, il fait tres chaud(25 deg) et on est attaque par les
Taons , donc on a rebrousse chemin.
Les paysages sont tres beaux, et la vegetation etonnante. En fait ce sont des
especes tropicales qui se sont adaptees au climat montagnard lors du
soulevement des Andes. Il ya par exemple des roseaux semblables par le tronc a
ceux que nous connaissons, mais differents par les feuilles.
Nous nous apprêtons a aller manger dans un autre resto.:" la Marmite "car a midi
nous n avons eu qu une pomme...faim moi? Jamais....L' eau ferrugineuse: oui. Les
Kilogs: non!

 

Minibluff the card game

Hotels